Etude des propriétés anthelminthiques de "Boerhavia diffusa" et de "Khaya senegalensis" sur les nématodes "Haemonchus contortus" chez les ovins "Djallonké" au Bénin

Doha Awohouedji

Zoologie

Bisher keine Bewertungen
0.0

+ Buch merken

Lies mit dem Standard- oder Partner-Abo Unterhaltungs­literatur und alle Fachbücher aus unserem Katalog.

Buchbeschreibung zu „Etude des propriétés anthelminthiques de "Boerhavia diffusa" et de "Khaya senegalensis" sur les nématodes "Haemonchus contortus" chez les ovins "Djallonké" au Bénin“

Etude Scientifique de l’année 2014 dans le domaine Biologie - Zoologie, note: 17/20, Université d'Abomey-Calavi (Laboratoire d'Ethnopharmacologie et de Santé Animale), cours: Zootechnie, langue: Français, résumé: Parmi les ressources fourragères présentes dans le pâturage naturel ayant des propriétés thérapeutiques, Boerhavia diffusa et Khaya senegalensis ont été identifiées selon des critères d’usage des producteurs, d’appétence, de non toxicité et de praticabilité d’exploitation commerciale comme étant deux plantes fourragères médicinales (alicaments) au Bénin. La valeur thérapeutique in vitro de ces deux plantes a été déterminée en incluant l’effet de l’incubation in sacco dans le rumen des ovins Djallonké sur lesdites propriétés thérapeutiques. L’activité anthelminthique des extraits méthanoliques et acétoniques des feuilles de ces deux plantes sur les larves L3 et les vers adultes de H. contortus d’une part, et les extraits acétoniques des produits d’incubation in sacco dans le rumen aux temps cinétiques 24 et 72 heures de ces mêmes feuilles sur les larves L3 d’autre part ont été évaluées. Le screening phytochimique a montré que les poudres de feuilles des deux plantes renfermaient des métabolites secondaires mais K. senegalensis était est plus riche en tanins hydrosolubles galliques. Concernant les travaux in vitro, les deux plantes ont induit des effets anthelminthiques doses dépendantes (p<0,05) sur les deux stades larvaires. Les feuilles de B. diffusa étaient les plus larvicides (p<0,05). Après l’incubation dans le rumen, 12,7% de pourcentage d’inhibition de migration larvaire ont été enregistrés comme une perte d’efficacité. Par conséquent, les deux plantes semblent avoir gardé leurs propriétés thérapeutiques. Somme toute, des études in vivo faites avec des extraits couplées avec des études toxicologiques sont nécessaires avant que B. diffusa ne devienne une matière première pour la fabrication d’un complément alimentaire pour l’amélioration de la santé et de la croissance des ovins. Les différents résultats obtenus ici donnent une meilleure indication sur les facteurs conduisant à la valorisation de B. diffusa dans l’alimentation et la nutrition ovine au Bénin.

Über Doha Awohouedji

Dr Doha Y. G. Awohouedji has got his PhD in May 2014 at the University of Abomey-Calavi. Dr Doha Y. G. Awohouedji works on three levels: (i) nutriceuticals’ inventory and use evaluation in ruminant production; (ii) local and exotic bovine species’ weight growth and diary production (iii) the development of non-conventional breeding and (iv) sustainable animal production with development of mitigation and adaptation methods for livestock production


Verlag:

GRIN Verlag

Veröffentlicht:

2015

Druckseiten:

ca. 55


Lies was, wieviel und wo immer Du möchtest!

Teste 30 Tage kostenlos
Netzsieger testet Skoobe